Foyer Jean Paul II

Présentation de l’ Internat de garçons

L’internat de garçons est une des entités du foyer Jean-Paul II.

L’Internat du foyer Jean-Paul II, réponse à un appel du Concile Vatican II

Le diocèse de Vannes répond à l’appel du Concile Vatican II qui invite à proposer aux jeunes une formation religieuse particulière, et d’abord une direction spirituelle adaptée, (qui) aide les élèves à suivre le Christ rédempteur avec une volonté généreuse et un cœur pur. Sous l’autorité paternelle des supérieurs et avec la collaboration opportune de leurs parents, qu’ils y mènent la vie convenant à leur âge, à leur mentalité et à leur degré d’évolution (…)

Dans cet esprit, le diocèse de Vannes croit que des enfants ont le désir de développer avec le Christ une relation quotidienne et d’amour. Le Foyer Jean-Paul II est le lieu  où peut s’épanouir cette dimension spirituelle. Il est important pour le diocèse que les jeunes ayant reçu un appel à suivre le Christ comme prêtre ou religieux se sentent écoutés et accueillis. C’est la raison d’être du Foyer Jean-Paul II dans le diocèse.

Ouvert au mois de septembre 2006, l’Internat du foyer s’adresse aux garçons de la 4ème à la Terminale.

Le foyer est un lieu de vie où chacun peut expérimenter une vie d’équipe dans un esprit de partage et d’attention à l’autre. L’entraide est vécue au niveau des études, de la vie matérielle du foyer et de la vie spirituelle.
Chacun peut alors développer ses qualités, s’ouvrir à toutes les dimensions, autant intellectuelles que sociales et bien sûr spirituelles et catholiques.

         « Ce qui importe, disait Saint-Exupéry,

            c’est de redonner aux hommes une signification spirituelle ».

 

Message de Monseigneur Centène, évêque de Vannes à l’occasion de l’ouverture du foyer :

« Parce que nous avons la conviction que le christianisme est la jeunesse du monde, nous voulons le transmettre aux jeunes générations.

Parce que nous avons la conviction que les jeunes d’aujourd’hui représentent un potentiel considérable d’enthousiasme et de générosité, nous voulons remettre entre leurs mains l’avenir du christianisme.

Parce que nous savons que le Christ aujourd’hui appelle à le suivre, dans différents états de vie, nous voulons créer un espace où cet appel pourra être entendu, discerné et accompagné. »

 

Un cadre exceptionnel

A deux pas du sanctuaire de Ste Anne d’Auray et du collège-lycée, les locaux du foyer, spacieux et fonctionnels permettent aux jeunes d’être logés en chambres individuelles avec toilettes et lavabo.

Le parc arboré de cinq hectares offre aux internes un environnement calme et propice à l’étude, au recueillement, à la détente et au sport.

A l’ombre du sanctuaire, le foyer est placé sous le regard de Sainte Anne et bénéficie des grâces spéciales de ce lieu.

Sainte Anne est apparue au 17e siècle à un paysan du hameau, nommé Yves Nicolazic, homme d’une grande piété, fidèle à pratiquer sa foi chrétienne.

Les apparitions commencent pendant l’été de 1623. La plus importante a lieu pendant la nuit du 25 au 26 juillet 1624, délivrant l’essentiel du message:  Je suis Anne, mère de Marie. Il y avait autrefois une chapelle qui est tombée en ruine … Je te demande de la rebâtir et d’en prendre soin … Dieu veut que je sois honorée ici …
L’hiver suivant, durant la nuit du 7 au 8 mars 1625, Yves Nicolazic et ses voisins, conduits par un cierge mystérieux, découvrent dans le champ du Bocenno (où se trouve la Basilique) l’antique statue de la chapelle primitive (au Vème siècle une dévotion avait eu lieu à cet endroit mais la chapelle ancienne avait disparu depuis près d’un millénaire).

Trois jours plus tard, les pèlerins commencent à arriver en foule pour prier sainte Anne devant la statue. C’était la réalisation de cette prophétie à Nicolazic de la multitude en marche. Multitude qui ne s’est pas arrêtée jusqu’à nos jours

L’Evêque de vannes, après enquête, reconnaît l’authenticité de ces apparitions. Il autorise la construction d’une chapelle en l’honneur de sainte Anne. Cette chapelle a été remplacée par la basilique actuelle (1865-1872). La mère de Marie, Anne, est la sainte grand-mère de Jésus. Sainte Patronne aussi de tous les petits enfants, de tous les couples, de toutes les familles du monde.

Sainte Anne est mère de toute espérance, consolatrice de toute affliction.

En ce lieu, le 20 septembre 1996, devant 150 000 pèlerins, le Pape Jean-Paul II nous invite à être les bâtisseurs de l’église dans les générations nouvelles.

Saint-Anne d’Auray accueille les pèlerins toute l’année.On peut estimer que les grâces reçues à Sainte- Anne d’Auray ont porté leur fruit : sur place, et aussi plus loin par le nombre de vocations sacerdotales et religieuses missionnaires.

L’Internat du foyer Jean-Paul II, un juste équilibre entre études, vie spirituelle et détente pour l’épanouissement des jeunes

  • La scolarité et les études

Monsieur TOUZE, directeur du collège-lycée Sainte-Anne accueille les jeunes du foyer pour leur scolarité dans son établissement privé catholique sous contrat.

Le collège propose en plus des disciplines habituelles, des classes maîtrisiennes (chant/musique-étude), des classes européennes, des classes bilangues anglais-allemand et des classes bilingues français-breton.

Le lycée accueille des jeunes de toutes les sections générales.

La proximité de l’établissement scolaire (cinq minutes à pied) permet aux garçons d’être externes et de prendre tous leurs repas au foyer. Une convention est signée entre le Collège-Lycée Sainte Anne et le foyer Jean-Paul II régulant les admissions et les responsabilités de chacune de ces deux institutions. L’emploi du temps de l’internat prend en considération les heures de cours, d’options choisies par l’élève et les propositions du Collège-lycée (les voyages scolaires…).

Chaque famille est en rapport direct avec le collège-lycée pour l’inscription et le suivi de la scolarité.

Le foyer peut accueillir des jeunes, étudiant dans d’autres filières (professionnelles ou autres).

Au sein du foyer Jean-Paul II, les études ont lieu dans les chambres. Elles sont surveillées et accompagnées par les responsables et éventuellement par des personnes formées à des méthodes pédagogiques, en fonction des besoins de l’élève.

  • La spécificité du foyer : favoriser une vie spirituelle avec le Christ

L’ambiance générale et l’environnement permettent à chacun de se sentir respecté dans toute sa personne, dans sa Foi au Christ, dans son projet de vie et de mûrir un appel du Seigneur à se consacrer à Lui.

Au centre du foyer, se trouve la chapelle. Sa position géographique invite tous les membres de la maison à vivre sous le regard du Christ.

La messe quotidienne et des temps de prières spécifiques y sont proposés. Chaque soir, les Complies remettent au Seigneur la journée écoulée et lui confient la nuit. Prendre le temps de relire sa journée sous le regard du Christ invite chacun à grandir dans sa relation personnelle avec Celui qui est source de vie.

  • Une place pour la détente 

     Au foyer : Le sport a une place importante pour le bien-être et l’équilibre de chacun. Le parc autour de la maison permet d’organiser des jeux collectifs (foot, rugby…), footing mais aussi de bénéficier du calme et des bienfaits de la nature (possibilité de promenades, jardinage…).

    A l’extérieur : Les jeunes ont la possibilité de choisir des activités sportives et culturelles dans la mesure où cela est conciliable avec la vie et le rythme de la maison (fréquence, horaires…) : le collège-lycée et le centre de musique sacrée de Ste Anne d’Auray font diverses propositions.

L’Internat du foyer Jean-Paul II, une communauté de vie dans un esprit fraternel et familial

Cet internat familial allie le vivre ensemble, le partage des enthousiasmes (sportifs, culturels, artistiques…), le service des autres.

La convivialité de la maison avec une présence familiale permet à chacun de s’exprimer en toute confiance et d’offrir le meilleur de soi.

Les garçons, comme en famille, participent à la vie de la maison (service, rangement et ménage des chambres…).

Un week-end par mois, les élèves restent au foyer pour des activités diverses : découverte du patrimoine local, sport, pèlerinage, services, détente…Ceci pour faire grandir l’esprit fraternel et familial au sein de la maison.

  • Lien avec les familles

Le texte du Concile retient la responsabilité des parents et le lien nécessaire à la famille pour le bon développement humain des enfants. Le foyer souhaite être en relation étroite avec les familles.

     Un lien spirituel Nous souhaitons que les familles portent le foyer dans la prière. En ce sens, nous vous invitons à prier pour le foyer et pour votre enfant.

     Lien étroit entre l’équipe d’encadrement et les parents A tout moment, les parents peuvent entrer en contact avec les responsables du foyer. Ces derniers seront présents au départ et au retour des élèves sur le site afin que les parents puissent s’entretenir avec eux.

     Un rendez-vous annuel. Pour associer les familles à la vie de la maison, un temps réunissant toutes les familles est proposé une fois dans l’année.

 Lien avec les autres entités du foyer Jean-Paul II

     Au sein du foyer, il existe d’autres entités, différentes de l’Internat, pour des garçons plus âgés :

La propédeutique Bienheureux Pierre-René Rogues. C’est une année de discernement, de formation et de prière pour des jeunes hommes qui souhaitent entrer au grand séminaire en vue du sacerdoce.

Les internes seront en contact avec ces derniers notamment pour des moments de prière en commun et le partage de certains repas.

Un accueil des séminaristes du diocèse durant certains week-end et les vacances scolaires dans une partie indépendante de la maison.

Présentation de l’équipe d’ encadrement

     L’encadrement de l’internat est assuré par un prêtre, une consacrée et une famille avec des enfants. Cette dernière habite au sein du foyer dans un appartement indépendant. Tout en menant la vie d’une famille comme les autres, elle participe à la vie de la maison et apporte une présence équilibrante aux jeunes du foyer. Travaillant en équipe avec le prêtre responsable de l’internat, elle est attentive aux besoins et aux attentes des jeunes. Les responsables du foyer mettent tout en œuvre pour la réussite humaine de chacun. Chaque jeune, aidé de l’équipe éducatrice, s’investira dans ses études et dans sa recherche spirituelle

     Le Père Guégan, directeur de l’Internat, est un prêtre (ordonné en juin 2001) du diocèse de Vannes. Après des études au séminaire de Rennes, il a été vicaire à la paroisse de Pontivy puis nommé délégué épiscopal pour les vocations. Aumônier des étudiants, des Scouts Unitaires de France, tout en assurant du service à la cathédrale de Vannes, il a  mis en place en 2004 un foyer catholique pour étudiants garçons à Vannes. Il est supérieur du Foyer Jean-Paul II depuis son ouverture en septembre 2006.

Sœur Marie-Bernadette, vierge consacrée, assure l’intendance et la surveillance des études le soir.

Une  famille vit également au foyer, elle occupe un appartement à part. Elle assure une présence discrète auprès des jeunes. Durant les week-end  ‘foyer’ , elle participe à toutes les activités. Sa mission dure trois ans.